La gymnosophie

Dans l’Egypte antique et l’Inde ancienne, les gymnosophistes (mot grec signifiant « sages nus ») étaient des philosophes, ainsi appelés par les Grecs parce qu’ils vivaient nus.

La pratique de la gymnosophie allie le yoga, l’énergétique, la méditation et la philosophie. L’idée principale est d’allier une discipline de l’esprit à une pratique physique, afin de réconcilier ces deux parties qui ont tendance à se scinder chez l’être humain, et ce de plus en plus dans notre société actuelle.

La gymnosophie est d’ailleurs à l’origine de la philosophie naturiste moderne.

La pratique de la gymnosophie permet de se réconcilier avec son Moi profond et d’appliquer la maxime « Connais-toi toi-même » du philosophe SOCRATE.

La gymnosophie se pratique en petit groupe (de 2 à 10 personnes). Idéalement les participants sont nus, mais par respect de la sensibilité de chacun, il est toléré d’être en sous-vêtements (par exemple : culotte/shorty + brassière pour les femmes et slip/boxer/caleçon pour les hommes). La confiance mutuelle, le respect et l’ouverture d’esprit sont des règles de base en gymnosophie.

Deux formes de yoga sont principalement utilisées :

  • Le yoga Vinyasa, un style dynamique dans lequel on enchaîne de manière fluide différentes séries de postures, ce qui permet de travailler la force physique et les capacités mentales. Comme de nombreuses formes de yoga, la respiration est synchronisée avec les postures physiques pour en tirer un maximum d’avantages.
  • Le yoga Kundalini, une pratique qui permet d’éveiller en toute conscience l’énergie cosmique ou sexuelle lovée au niveau du sacrum. Ce flux vital, à l’origine de toute création, doit pouvoir s’épanouir le long de la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne, de la manière la plus fluide possible.

La pratique du yoga nu permet de rassembler de nombreux bienfaits physiques :
          – travailler le corps sans à-coups
          – atténuer les maux de dos
          – gagner en souplesse
          – muscler le cœur

Il existe aussi de véritables bénéfices psychologiques et bienfaits mentaux. Une séance de yoga nu est souvent perçue comme une expérience transformatrice par les yogis. L’absence de tenue vestimentaire dans les cours de yoga permet de :
          – gagner confiance en soi
          – apprendre à aimer et accepter son corps et sa silhouette avec ses différences, ses imperfections et ses atouts
          – aller au-delà des jugements et du regard des autres
          – éliminer les artifices
          – se sentir libéré, épanoui et bien sans sa peau
          – dépasser les préjugés
          – se surpasser et sortir de sa zone de confort

La pratique du yoga peut être accompagnée d’autres approches énergétiques (magnétisme, massothérapie, radiesthésie, projection astrale, etc.).

La méditation, quant à elle, est guidée et le fait d’être nu permet de s’ancrer en pleine conscience, mais aussi de se reconnecter à son Moi.

Enfin les échanges philosophiques tournent autour de la pleine conscience, de l’énergétique, des sciences occultes et de la spiritualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avant d'envoyer votre message, merci de résoudre l'opération suivante : 9 × = 9